Breaking News

Irak. Huit morts dans des heurts entre sadristes et manifestants

shadow

Au moins huit personnes ont été tuées mercredi en Irak dans des heurts entre des partisans de l’imam chiite Moktada Sadr et des manifestants antigouvernementaux à Nadjaf, dans le sud du pays, a-t-on appris de sources médicales et sécuritaires.

Les violences ont également fait au moins 20 blessés.

Selon des sources au sein des services de sécurité, les sadristes, reconnaissables à leurs casquettes bleues, se sont heurtés aux antigouvernementaux en tentant de vider un campement installé par ces derniers. Des cocktails incendiaires ont été jetés et des coups de feu ont été échangés par les partisans des deux camps.

L’influent imam Sadr a appelé dimanche ses partisans à cesser la contestation en Irak et à lever le blocage des routes pour aider les forces de sécurité à ramener le calme, au lendemain de la nomination d’un nouveau Premier ministre, le chiite Mohamed Taoufik Allaoui, avec le soutien de Sadr.

Le double jeu de Sadr

Les tensions sont vives depuis plusieurs jours entre sadristes et les manifestants toujours opposés au gouvernement, bien que Moktada Sadr ait appelé ses partisans à ne pas intervenir contre les contestataires.

Depuis le début à l’automne dernier de la contestation contre les élites au pouvoir en Irak, Moktada Sadr a plusieurs fois soutenu puis abandonné les manifestants antigouvernementaux.

Mohammad Allaoui, le Premier ministre désigné, a condamné les violences et demandé au gouvernement intérimaire de "protéger les protestataires".